Trouver le téléphone portable qui convient !

Le téléphone portable est un outil idéal pour rester connecté au monde extérieur et lutter contre l’isolement des personnes âgées. Il permet de garder le contact avec son entourage et de rassurer les proches en étant joignable à tout moment.
Mais comment s’y retrouver dans l’offre de plus en plus large de portables pour seniors ? Et comment faire pour être certain de s’offrir ou d’offrir un portable qui convient ? Wikidépendance fait le point avec vous.

Les 3 caractéristiques indispensables d’un téléphone portable senior

1- Une bonne prise en main

La taille et le poids du téléphone doivent permettre de le saisir et de le manier facilement pour que son utilisation soit aisée et confortable.
Il doit également être suffisamment léger pour être glissé dans une poche ou dans un sac. Pouvoir en disposer en toutes circonstances, en particulier à l’extérieur de chez soi, est primordial.

La rugosité de la surface est aussi un élément important, notamment pour pallier la moindre dextérité due à l’âge. Écartez les modèles ayant une surface lisse ou recouvrez l’appareil d’une coque antidérapante pour éviter qu’il ne glisse accidentellement.

2- La qualité du son

Entendre la sonnerie du téléphone et comprendre son interlocuteur, même dans un endroit bruyant, est essentiel. Certains fabricants proposent d’ailleurs des portables dotés d’une sonnerie progressive. Cette dernière augmente lorsqu’un numéro prioritaire (jusqu’à 5 aidants enregistrés) rappelle immédiatement suite à l’échec de son premier appel.

Les modèles compatibles avec les appareils auditifs limitent les interférences (bourdonnement, ronronnement, sifflement). Ils sont signalés par la lettre T pour les prothèses à bobine et M pour les autres. Le chiffre 3 ou 4 précise le niveau de performance (M3/M4, T3/T4).
L’audioprothésiste peut vous renseigner sur le type d’appareil porté (avec ou sans bobine) si vous l’ignorez.

3- La simplicité d’utilisation

La dimension de l’écran doit être suffisante pour que les informations affichées puissent être lues facilement.

L’interface du téléphone doit être conçue pour en faciliter l’usage.

  • Fonctionnalités couramment utilisées (appels, envoi ou consultation de SMS ou d’e-mails, appareil photo…) accessibles à partir de l’écran d’accueil.
  • Navigation d’un menu à l’autre aisée à réaliser.
  • Touches « décrocher » et « raccrocher » bien visibles et isolées du clavier principal pour éviter les fausses manœuvres.

Un téléphone repérable facilement
Pour localiser un portable égaré, le plus simple est de le faire sonner ! Encore faut-il se souvenir de son numéro et que la sonnerie ne soit pas en mode vibreur ou silencieux.
Pour éviter de rechercher constamment son portable, il est préférable de sélectionner un modèle livré avec une station de charge. Ce support, similaire à celui des téléphones fixes sans fil, permet de poser son téléphone toujours au même endroit.

Si le portable est de couleur sombre, recouvrez-le d’une coque de couleur vive ou aisément identifiable pour le retrouver rapidement.

⊃ La commande vocale, pensez-y !
La navigation à la voix, uniquement disponible sur les smartphones, évite d’utiliser l’écran tactile ou d’avoir besoin de le déchiffrer. C’est une aide précieuse en cas d’importants problèmes de vue ou de difficultés à sélectionner la bonne touche.

Mon téléphone portable senior idéal en 5 questions

Une fois ces conditions réunies (prise en main, écoute et utilisation adaptées), tout est une question de goût, d’usage et d’envies.
Mais comment savoir quel est le portable réellement adapté à ses besoins ? Voici une liste de questions qui devraient vous guider.

1- Un portable classique ou un smartphone ?

Tout dépend de l’usage qui sera fait du portable et du budget dont vous disposez.

En effet, le portable classique est un téléphone basique avec touches. S’il s’agit uniquement de passer des appels ou d’envoyer des messages, il fera parfaitement l’affaire.

A contrario, le smartphone, littéralement téléphone intelligent, offre de multiples possibilités à son propriétaire grâce à ses nombreuses fonctionnalités. Cependant, pour en profiter pleinement, il faut savoir utiliser un écran tactile et être à l’aise avec les nouvelles technologies.

Un autre moyen de trancher entre ces deux options est de tenir compte de son budget. Comptez entre 40 € et 300 € pour acquérir un smartphone.

2- Un modèle avec clapet ou monobloc ?

Le téléphone à clapet est un téléphone pliable : l’écran se rabat sur le clavier en position fermée. Cela évite d’appeler quelqu’un par erreur lorsque le téléphone est dans une poche, dans un sac ou dans la main.

Les touches, généralement plus grosses que sur les modèles monobloc, limitent grandement les fautes de frappe. Un avantage non négligeable pour les personnes ayant une perte de sensibilité dans les doigts ou ne voyant pas bien.

Enfin, pour décrocher et raccrocher, un simple geste suffit : ouvrir ou fermer le portable.

Toutefois, les téléphones à clapet n’offrent pas toujours un confort de lecture optimal. Si vous vous apprêtez à choisir ce modèle, vérifiez au préalable que la taille de l’écran convient.

3- Un téléphone avec appareil photo intégré ?

Disposer d’un appareil photo offre la possibilité de conserver le souvenir des moments heureux passés en famille ou entre amis. Les images ou les vidéos sont enregistrées dans le mémoire du téléphone. Elles peuvent ensuite être regardées sur l’écran, imprimées ou transférées sur un ordinateur ou aux proches.

4- Un mobile donnant accès aux réseaux sociaux ?

Cette option est intéressante pour rester en contact avec les proches, notamment les petits-enfants, en partageant des informations avec eux. Avec l’application WhatsApp, par exemple, il est possible d’échanger messages et photos avec une ou plusieurs personnes simultanément.

5- Un téléphone portable doté de fonctions d’assistance ?

Ces fonctionnalités sont particulièrement recommandées aux personnes isolées n’ayant pas opté pour un service de téléassistance.

La touche SOS : en cas d’urgence, il suffit d’appuyer sur cette touche pour déclencher un appel ou envoyer un message à une liste de contacts établie par avance.

La minuterie de sécurité : l’utilisateur la déclenche au début d’une activité (par exemple avant de prendre une douche) et la désactive à la fin de celle-ci. Si la minuterie continue de fonctionner après le délai fixé, les proches désignés au préalable sont alertés.

La localisation GPS : avec un téléphone équipé de cette option, les contacts à prévenir reçoivent la position GPS de la personne en difficulté. Ils peuvent donc lui venir en aide rapidement.

L’aide à distance
Grâce à cette fonction, les réglages du téléphone peuvent être modifiés à distance par des proches. Pratique lorsqu’on ne sait pas comment changer les paramètres de son portable (taille du texte, luminosité de l’écran…).

⊃ L’étanchéité du téléphone, pensez-y !
Au-delà de 65 ans, 65 % des accidents de la vie courante (les chutes en représentent 80 %)[1] se produisent dans l’habitation et notamment dans la salle de bain.
Un téléphone étanche permet de donner l’alerte sans attendre y compris pendant la toilette et même sous la douche. Un vrai plus, surtout pour les personnes vivant seules !

Notre conseil
Avant de faire votre choix, prenez le temps de vous rendre en boutique et de comparer les modèles d’exposition. Vous pourrez ainsi voir les téléphones en état de marche et vérifier que la configuration de l’écran convient. Vous pourrez aussi vous assurer que l’appareil est facile à manipuler (taille, poids, rugosité de la surface).


[1] Enquête permanente sur les accidents de la vie courante, 2017, Santé publique France.

Partagez cet article