Formation : les aidants ont (aussi) besoin d’aide

Manque de temps, fatigue, stress, problèmes de santé… La vie d’un(e) aidant(e) n’est pas de tout repos et ne s’improvise pas. La formation apparaît comme une réponse pour mieux accompagner ses proches et faire face à la charge physique et psychique de l’aide familiale.

En France, près de 11 millions d’aidants s’occupent d’un proche malade, handicapé, dépendant. Bien souvent malgré eux, sans y être préparés. Résultat, selon l’Insee, trois aidants sur quatre se sentent anxieux, surmenés, isolés. Si 40 % des aidants aimeraient suivre une formation, seuls 10 % concrétisent ce besoin.

11 millions d’aidants s’occupent d’un proche malade, handicapé, dépendant

On ne nait pas aidant, on le devient

Accompagner un proche dépendant exige des aptitudes particulières (toilette, alimentation, transfert, soins médicaux, soutien psychologique, etc.). La perte d’autonomie instaure également une nouvelle relation entre l’aidant et l’aidé.
Les formations ne visent à pas à professionnaliser les aidants, mais à mieux comprendre son rôle, ses propres limites. Elles visent à acquérir des compétences pour améliorer l’accompagnement de la personne malade, à mieux connaître la pathologie et ses effets, les aides existantes. Gratuites, elles constituent aussi un temps pour soi, un moment d’échanges avec d’autres aidants.

Où se former ?

De nombreuses associations proposent des formations aux aidants familiaux.

L’association française des aidants anime une formation gratuite adaptée à tous les aidants familiaux. Elle se compose de six modules, de trois heures chacun. Les deux premiers modules sont obligatoires, les autres « à la carte ».

Les thèmes des six modules sont :

  • Quand la maladie, le handicap s’immisce dans la relation au proche.
  • Être aidant, une posture, des besoins, des attentes et des limites.
  • La relation au quotidien avec son proche.
  • Trouver sa place avec les professionnels.
  • Comment s’y prendre avec son proche pour les gestes de la vie quotidienne.
  • Comment concilier sa vie d’aidant avec sa vie personnelle et sociale.

Pour trouver une formation près de chez vous

Depuis septembre 2017, l’association propose une version en ligne de sa formation, avec six modules de 30 minutes.
Jusqu’à fin 2019, l’Association des paralysés de France (APF) déploie “RePairs Aidants”, un programme destiné à former gratuitement 3 000 aidants familiaux ayant un proche atteint d’un handicap moteur ou polyhandicapé. La formation aborde l'annonce du handicap ou de la maladie, les aides et les droits, les répercussions psychologiques et relationnelles du rôle d'aidant, être aidant à différentes étapes de la vie, se maintenir en bonne santé, etc. En savoir plus sur le programme RePairs Aidants.

Depuis 2009, l’association France Alzheimer et maladies apparentées a permis à plus de 40 000 personnes de bénéficier gratuitement d’une formation des aidants animée par un binôme psychologue-bénévole. Objectifs : mieux accompagner son proche tout en préservant sa santé physique et psychologique.  Lire notre article “Aider un proche atteint par la maladie d’Alzheimer, ça s’apprend”.

La Maison des aidants® et le centre d’information et de formation des aidants proposent aux associations, mutuelles ou collectivités des formations dédiées aux aidants familiaux partout en France. Objectifs ? Apprendre à gérer les troubles et les comportements d’un proche, les effets de la maladie, comment agir face à l’urgence, savoir prendre du recul, déculpabiliser, apprendre à déléguer, accepter d’être accompagné…

De son côté, l’association France Parkinson a créé en 2013 “A2PA” (Aides aux Aidants Parkinson), pour accompagner, soutenir et informer les proches de personnes ayant la maladie de Parkinson. La réunion dure trois heures, complétée par un cycle de six rencontres thématiques de 2h30 environ, une fois par mois, consacrées à la maladie, aux traitements et effets secondaires, à l’accompagnement au quotidien, aux enjeux de la relation d’aide…

Pour trouver le contact A2PA le plus proche de chez vous

Cet article en synthèse

  • Les aidants jouent un rôle essentiel dans le quotidien de leur proche dépendant, mais cette charge est parfois difficile à porter.
  • Seuls 10% des aidants ont recours à la formation.
  • Plusieurs associations proposent des formations pour les conjoints, enfants, amis ou voisins qui accompagnent régulièrement une personne dépendante.

Partagez cet article