Les bienfaits des jardins thérapeutiques

Depuis quelques années, les jardins thérapeutiques ont fait leur apparition en France dans les espaces extérieurs des institutions médico-sociales. Spécifiquement aménagés pour s’adapter aux besoins physiques, déambulatoires, sociaux et psychologiques de ses usagers, ils sont un complément utile à une démarche thérapeutique, médicamenteuse ou non.

Un concept en développement

D’origine anglo-saxonne, les thérapies par le jardin se sont développées depuis le XIXe siècle aux États-Unis et au Canada avant de gagner plus récemment l’Europe. Ces installations extérieures, de plus en plus fréquentes dans les établissements d’accueil de type Ehpad, maisons de retraite, unités de vie Alzheimer, sont adaptées au plan ergonomique et en matière de sécurité pour accueillir une population souffrant d'une ou plusieurs pathologies.

Un moyen d’expression et un outil de médiation

Bien plus qu’un jardin d'ornement, la conception du jardin thérapeutique est établie en fonction du diagnostic d'une population souffrant d'une ou plusieurs pathologies avec l'objectif de permettre une stabilisation ou une amélioration de son bilan santé. Dans cet espace privilégié, le thérapeute offre à son patient une réponse ciblée complémentaire aux autres formes de soins prodigués, avec des objectifs précis et mesurables.

Des bienfaits physiques, psychologiques et comportementaux

Espace attrayant et harmonieux, le jardin thérapeutique intègre différents ateliers répondant aux principales indications :

  • la pratique de la marche et d’un exercice physique en général,
  • la prise en charge de patients avec un syndrome dépressif léger et l’accompagnement de patients atteints d’un syndrome dépressif majeur,
  • la prise en charge de troubles du comportement tel que stress, anxiété, agressivité…
  • le traitement de troubles cognitifs, la stimulation des sens, etc.

Le fruit d’une démarche participative

Pour garantir un programme de soins adaptés, le jardin thérapeutique est la résultante d’un travail collaboratif qui intègre, non seulement un architecte paysagiste mais aussi les thérapeutes, l'équipe soignante, les représentants des familles, voire les résidents.

 

Cet article en synthèse

  • Le jardin thérapeutique est un espace paysagé structuré, esthétique, au cœur du projet d’établissement.
  • C’est un lieu extérieur d’animations et d'activités adapté au traitement de pathologies bien définies.
  • Il est le fruit d’un travail collaboratif entre l’architecte paysagiste et l’équipe soignante, avec l’appui des familles et des résidents.

Partagez cet article