Quand faut-il consulter un orthophoniste ?

Leur métier est méconnu pourtant leur rôle est essentiel dans bien des situations de fragilité. Les orthophonistes améliorent notamment les capacités de communication, permettent de préserver une vie sociale et d’éviter l’isolement, proposent des exercices pour lutter contre les fausses routes…

L’orthophoniste est un professionnel paramédical qui vient en aide aux personnes souffrant de troubles :

  • de la voix, de l’articulation ou de paralysies faciales,
  • de la déglutition,
  • des fonctions cognitives (mémoire, attention, concentration…),
  • de l’audition,
  • neurologiques ou neurodégénératifs,
  • de l’apprentissage (plutôt chez l’enfant).

Ces difficultés peuvent être d’origine congénitale (autisme, troubles intellectuels…), liées à des accidents vasculaires cérébraux (AVC), des traumatismes crâniens ou des maladies neurologiques (sclérose en plaque, maladie de Parkinson, maladie d’Alzheimer et apparentées…) ou survenir après des opérations des organes liés au langage, à la parole et à la déglutition.

Le bilan orthophonique, première étape de la prise en charge

Une prescription médicale d’un médecin généraliste ou d’un spécialiste (ORL, gériatre, neurologue…) est indispensable pour prendre rendez-vous chez un orthophoniste. Le bilan orthophonique est bien souvent le point de départ de la prise en charge.
Ces tests permettent de comprendre les difficultés rencontrées par la personne et les capacités sur lesquelles la rééducation pourra s’appuyer. L’orthophoniste rédige ensuite un compte-rendu reprenant le diagnostic, la nature du traitement et le nombre de séances nécessaires. Ces séances sont prises en charge par l’Assurance maladie.
Les orthophonistes exercent en cabinet libéral, dans les services et établissements qui accompagnent les personnes handicapées, les hôpitaux ou cliniques, les centres de rééducation. Une intervention à domicile est possible lorsque le patient ne peut plus se déplacer, sous réserve que le médecin l’ait précisé sur l’ordonnance.

Une approche personnalisée

L’orthophoniste choisit les techniques qui lui paraissent les plus appropriées en fonction de la personne, de ses troubles, de ses capacités, de ses centres d’intérêts… Le projet thérapeutique est toujours personnalisé.
Dans le cadre des exercices proposés, il peut utiliser des jeux, des images, des photos ou des livres mais aussi travailler sur ordinateur, tablette, smartphone... Dans certains cas, il peut collaborer avec un ergothérapeute .
L’orthophoniste apporte également des conseils utiles au quotidien. Dans le cas de troubles de la déglutition, il apprend à la personne fragilisée, ainsi qu’à ses proches, des postures de sécurité pour éviter les fausses routes. Il peut aussi donner des consignes pour adapter l’alimentation (épaissir les liquides par exemple).

 

Cet article en synthèse

  • L’orthophoniste est un professionnel paramédical qui vient en aide aux personnes souffrant de troubles divers : de la voix, de la déglutition, des fonctions cognitives, de l’audition, etc.
  • Le bilan orthophonique est la première étape pour élaborer une prise en charge adaptée.
  • Une prescription médicale d’un médecin généraliste ou d’un spécialiste est nécessaire pour prendre rendez-vous avec un orthophoniste.

Partagez cet article