Comment réduire le risque de faire un AVC ?

À l’occasion de la journée mondiale de l’AVC, fin 2017, la Société Française NeuroVasculaire a lancé une campagne d’information sur les cinq mesures phares pour réduire de 80% le risque d’AVC. Wikidépendance vous guide :

1) Contrôlez régulièrement votre tension

Selon la Société Française NeuroVasculaire, une personne hypertendue sur deux ignore son état. L’hypertension artérielle est pourtant le principal facteur de risque d’AVC. Si votre tension est supérieure à 14/9 cm/hg, de façon continue et au repos, consultez votre médecin. L’hypertension artérielle multiplie par 9 le risque d’AVC avant 45 ans, et par 4 chez les plus de 45 ans. En France, l’hypertension est la maladie chronique la plus fréquente (environ 15 millions de personnes concernées). Près d’un sénior sur deux est hypertendu !

En savoir plus : Pourquoi sommes-nous hypertendus ?

2) Mangez sainement

Vous connaissez déjà le célèbre adage « 5 fruits et légumes par jour ».
Les spécialistes vous conseillent également de manger régulièrement du poisson. Préparez vous-mêmes vos petites recettes : le sel, qui favorise l’hypertension, se cache dans les plats industriels et aliments transformés (surgelés, charcuterie, fromages, conserves, biscuits, céréales du petit déjeuner…). Une alimentation trop grasse est l’ennemie des artères. Enfin, surveillez votre poids : le surpoids induit souvent de l’hypertension artérielle.

3) Contrôlez votre cholestérol tous les 5 ans

L’excès de cholestérol est néfaste pour la santé et peut conduire sur le long terme à un accident vasculaire-cérébral. Le taux de « mauvais cholestérol » doit être inférieur à 1,6 g/l.

4) Pratiquez une activité physique

Le sport, c’est la santé. Une activité physique régulière diminuerait d’un tiers le risque d’AVC. L’idéal : au moins 30 minutes par jour, 5 jours par semaine. Alors lancez-vous : marche à pied, jogging, gymnastique, yoga, vélo… Le jardinage, faire ses courses à pied, prendre les escaliers au lieu de l’ascenseur sont aussi des occasions de faire un peu de sport.

5) Arrêtez de fumer

Malgré l’évidence, un rappel s’impose : lorsque vous fumez, vous multipliez par deux le risque d’AVC ischémique cérébral. L’alcool est aussi un facteur de risque d’AVC.

Selon les experts de la Société Française NeuroVasculaire, le respect de ces mesures préventives permettrait de diminuer de 80% le risque d’être victime d’un AVC. Le jeu en vaut la chandelle : en France, chaque année, 140 000 nouvelles personnes sont touchées par un AVC et environ 30 000 décèdent. Il est le premier facteur de handicap acquis chez l'adulte.

En savoir plus :
Comment repérer les signes de l’AVC
Les principaux facteurs de risques de l’AVC

 

Cet article en synthèse

  • Les spécialistes listent 5 mesures préventives pour réduire de 80% le risque d’AVC : contrôler sa tension, son cholestérol, manger sainement, arrêter de fumer et faire du sport.
  • En France, chaque année, 140 000 nouvelles personnes sont touchées par un AVC et environ 30 000 décèdent.
  • L’AVC est la première cause de handicap acquis chez l’adulte.

Partagez cet article