Devenir salarié d’un aidé, c’est possible !

Vous êtes aidant d’un proche dépendant, ou vous souhaitez le devenir ? Sachez que vous pouvez être son employé et percevoir un salaire ! Les conditions à remplir ne seront pas les mêmes selon son niveau de dépendance, les allocations qu’il perçoit, mais aussi votre lien de parenté.

Votre aidé est une personne âgée dépendante

Il peut aussi bien s’agir d’une personne nécessitant une assistance occasionnelle pour la toilette et les tâches domestiques, que d’un senior immobilisé au lit ou au fauteuil, dont les facultés physiques et psychiques sont totalement altérées et pour qui, par conséquent, l’aide ou la présence d’un intervenant est indispensable.

Votre lien de parenté avec l’aidé

Si l’aidé bénéficie de l'allocation personnalisée d'autonomie (Apa) qui sert à payer, en totalité ou en partie, les dépenses nécessaires pour lui permettre de rester à son domicile, vous pouvez avoir un lien de parenté avec l’aidé mais, pour autant, vous ne pouvez pas être son conjoint.

Si l’aidé perçoit la Prestation de Compensation du Handicap (PCH) destinée à rembourser ses dépenses liées à sa situation, vous ne devez avoir aucun lien de parenté avec l’aidé. Vous ne pouvez pas être son conjoint, ni un de ses parents, ni un de ses enfants.

La seule exception possible dans les deux cas : si l’état des santé de l’aidé nécessite un accompagnement quasi-constant pour accomplir les actes de la vie quotidienne. Dès ce moment, vous pouvez être son employé quel que soit votre lien familial.

Les démarches que vous devez entreprendre

Devenir salarié de votre aidé revient à être un employé comme un autre. Vous aurez les mêmes droits et obligations. De même, votre aidé sera soumis à toutes les exigences d’un employeur. La première étape consistera à vous déclarer au Conseil Départemental ou à la Maison Départementale Des Handicapés (MDPH). Ensuite, vous devrez établir un contrat de travail sur le site du CESU - Chèque Emploi Service Universel (www.cesu.urssaf.fr). Ce service vous permettra également de consulter les déclarations établies par votre aidé employeur, d'éditer vos attestations d'emploi ou, encore, un état récapitulatif de vos revenus. Vous aurez aussi accès à une base documentaire pour vous aider à gérer vos vacances, vos arrêts maladie éventuels, etc.

Votre future rémunération

Au 1er janvier 2019, la rémunération est calculée sur la base de 13,78 € brut de l’heure. Elle vous sera versée sous forme de Chèque Emploi Service Universel par votre aidé. Comme toute personne percevant un salaire, vous bénéficierez d’une protection sociale et vous cotiserez pour votre retraite. Bien entendu, vous devrez déclarer les sommes perçues et vous serez soumis à l’impôt sur le revenu.

 

Cet article en synthèse

  • Il est possible de devenir salarié d’un aidé sous certaines conditions : niveau de dépendance, type d’allocations perçues, lien de parenté, situation professionnelle, etc.
  • Une déclaration doit être effectuée au Conseil Départemental ou à la Maison Départementale Des Handicapés (MDPH).
  • Un contrat de travail doit être établi. Toutes les démarches peuvent être réalisées en ligne sur le site du Chèque Emploi Service Universel (CESU).

Partagez cet article