Existe-t-il des aides fiscales lorsqu’on héberge un proche âgé ?

Si vous aidez un parent âgé en l’accueillant au sein de votre foyer ou en payant une partie de ses frais d’hébergement en Ehpad, des aides fiscales existent.

Quelles aides si vous accueillez votre proche chez vous ?

Déduction fiscale

Si vous accueillez gratuitement à votre domicile votre père, votre mère ou vos beaux-parents parce qu’ils ne disposent pas de ressources suffisantes, vous pouvez déduire, au titre des pensions alimentaires, la somme de 3 500 € correspondant à l’hébergement et à la nourriture.
Vous pouvez bénéficier de la même déduction fiscale au titre des frais d’accueil si vous hébergez gracieusement à votre domicile un proche qui ne dispose pas de ressources suffisantes, qui n'est pas l'un de vos parents et qui est âgé de plus de 75 ans.
Des précisions sont disponibles sur le site impots.gouv.fr

Majoration de part

Une part supplémentaire pour le calcul de l’impôt sur le revenu peut vous être accordée si vous hébergez sous votre toit une personne titulaire d’une CMI (carte mobilité inclusion) (1) invalidité ou d’une carte d’invalidité (incapacité d’au moins 80 %). Cette personne ne peut être votre conjoint ou votre enfant.
Sur votre déclaration, il faudra indiquer les revenus annuels de la personne que vous hébergez.

Abattement sur votre taxe d’habitation

Si vous hébergez votre parent ou celui de votre conjoint, vous pouvez obtenir un abattement sur votre taxe d’habitation. Ce parent doit être âgé de plus de 70 ans ou détenteur d’une CMI invalidité ou carte d’invalidité. Son revenu fiscal de référence est plafonné (il est fixé par un arrêté publié chaque année).
Pour bénéficier de cet abattement, vous devez adresser un formulaire à votre centre des finances publiques.
À noter : pour les résidences principales, un dégrèvement progressif de la taxe d'habitation a été mis en place. Des précisions sont disponibles sur le site impots.gouv.fr

Quelles aides si vous payez une partie des frais d’hébergement en Ehpad de votre parent ?

Si vous participez à ces frais dans le cadre de l’obligation alimentaire, vous pouvez déduire la somme versée au titre de pension alimentaire. Votre parent n’a pas à déclarer la somme que vous déduisez s’il dispose de très faibles ressources, notamment l'allocation de solidarité aux personnes âgées (ASPA).
Des précisions sont disponibles sur le site impots.gouv.fr

(1) La carte mobilité inclusion (CMI) a pour but de faciliter la vie quotidienne des personnes en situation de handicap et de perte d'autonomie. Elle est accordée sous conditions et permet de bénéficier de certains droits notamment dans les transports.

Cet article en synthèse

  • Que vous accueilliez un proche chez vous ou que vous l’aidiez à payer son hébergement en Ehpad, il existe différentes aides fiscales auxquelles vous pouvez prétendre.
  • Les aides sont les suivantes : déduction fiscale, part supplémentaire sur le calcul de l’impôt sur le revenu ou abattement sur la taxe d’habitation.

Partagez cet article