Partir seul en vacances malgré l’âge ou la dépendance

L’âge ou la dépendance ne doit pas être un frein pour partir en vacances. Que vous préféreriez partir seul ou en groupe, des solutions existent pour vous permettre de profiter au mieux de ce temps de répit. Que faire pour bien préparer votre départ ? Comment choisir le séjour correspondant à vos envies ? Quelles solutions pour financer vos vacances ? sont autant de questions à se poser avant de partir pour que repos, découvertes et détente soient bien au rendez-vous !

Vous envisagez de partir seul

Vous avez besoin d’être accompagné dans votre vie quotidienne

Habituellement, des intervenants viennent chez vous pour vous aider (soins médicaux, aide au lever, au coucher, à la toilette, au repas…).
Si vous êtes bénéficiaire de l’allocation personnalisée d’autonomie (APA), il convient de vérifier auprès du service APA de votre département que cette aide peut être maintenue sur votre lieu de séjour. Si c’est le cas, contactez dès que possible les prestataires intervenant sur place pour réserver leur intervention.
Si vous ne percevez pas l’APA, contactez-les sans attendre. Vous pouvez trouver leurs coordonnées en vous rapprochant du département dans lequel vous envisagez de partir ou du point d’information local proche de l’endroit où vous séjournerez ou encore en consultant en ligne l’annuaire des services d’aide et de soins à domicile.

Vous devez poursuivre des soins médicaux

Trouvez les coordonnées du SSIAD (service de soins infirmiers à domicile) local dans l’annuaire des services d’aide et de soins à domicile ou contactez un infirmier libéral en recherchant ses coordonnées dans l’annuaire de la Sécurité sociale.

Vous êtes en situation de handicap

Trouver un séjour

Le handicap n’est plus un obstacle pour partir en vacances. Vous pourrez trouver un séjour en recherchant des établissements ou des villages de vacances (VVF, Les Villages vacances) dotés du label Tourisme et Handicap ou en visitant les sites Internet des comités régionaux ou départementaux du tourisme. Les Gîtes de France répertorient les propriétés selon le handicap sélectionné. Au-dessus de la liste des séjours proposés, cliquez sur « Plus de filtres » pour préciser l’accessibilité souhaitée.

Certaines associations proposent également des séjours comme, par exemple : l’Association La Cafetière dans le parc naturel du Morvan qui accueille toute personne majeure en situation de handicap mental venant seule ou en couple, Envie Bien-Être qui propose des vacances pour les personnes adultes déficientes intellectuelles.

Préparer ses vacances

Le site Routard.com et des guides touristiques comme Le Guide accessible ou le guide du site d’APF France Handicap donnent de bonnes indications pour préparer ses vacances. Vous trouverez également des informations ciblées par région en faisant une recherche avec le mot clé « handi tourisme » sur Internet.
Les sites J’accède, Accessible.net et I Wheel Share permettent quant à eux de trouver près de votre hébergement des activités (sports, événements…) ou des lieux adaptés (hôtels, restaurants, commerces, musées…).

Pensez-y !

Si vous recherchez une aide ponctuelle sur votre lieu de vacances, pour des travaux de jardinage, du ménage ou tout autre service, vous pouvez employer une personne directement et la régler via le Cesu (chèque emploi service universel) ou faire appel à un service d’aide à domicile.

Vous préférez des vacances « clés en main »

Les séjours organisés

Pour trouver un séjour en France et à l’étranger, vous pouvez vous renseigner auprès du CCAS (centre communal d’action sociale), des clubs de retraités ou des associations. Si vous ne savez pas à qui vous adresser, contactez le point d’information local le plus proche de chez vous.

Au niveau national, différents organismes proposent des séjours adaptés. En voici une sélection :
Int’Act, association qui aide les seniors à trouver, parmi les séjours qu’elle organise, les vacances correspondant à leurs envies et à leurs besoins,
• les délégations régionales de l’Unafam prévoient, pour certaines d’entre elles, des séjours pour les personnes souffrant de handicap ou de troubles psychiques ; contactez l’Unafam la plus proche de chez vous,
• l’ANCV (Agence nationale pour les chèques-vacances) donne la possibilité de profiter de séjours tout compris, à la mer, à la montagne, à la campagne, en ville, en France et en Europe ; le programme Senior en vacances est ouvert, notamment, aux personnes de plus de 60 ans, aux personnes en situation de handicap de plus de 55 ans et aux conjoints sans condition d’âge ; certains séjours labellisés Tourisme et Handicap sont signalés par un picto précisant le handicap concerné (visuel, auditif, mental, moteur),
VVF et Les Villages vacances proposent des séjours à thème pour découvrir ou pratiquer son activité préférée pendant les vacances (scrabble, rando-chant, country, culture et patrimoine, forme et bien-être...),
• les Petits frères des Pauvres organisent des vacances à la mer et à la campagne pour les seniors vivant seuls ; pour en savoir plus, vous pouvez contacter la Fraternité près de votre domicile,
• le Secours populaire français mène de nombreuses actions pour permettre aux personnes en situation de handicap ou aux seniors de partir quelques jours ; pour plus d’informations, rapprochez-vous de la structure locale de l’association.

L’accueil dans un établissement

Si vous n’avez pas besoin d’un environnement médicalisé, vous pouvez demander à séjourner temporairement dans un établissement public (résidence autonomie) ou privé (résidence services). Vous pourrez bénéficier de ses services collectifs (restauration, ménage, blanchisserie…) et participer aux animations proposées. Cette solution est aussi une opportunité pour découvrir une région, tester la vie en communauté et, pourquoi pas, y prendre goût. Pour trouver un établissement adapté à ce type d’accueil, sélectionnez de préférence les structures ayant au moins 5 à 6 places en hébergement temporaire. Pour cela, consultez l’annuaire des Ehpad et des maisons de retraite.

Vous recherchez des solutions pour financer vos vacances

Partir à moindre frais

Si vous habitez dans une région touristique, vous pouvez louer votre maison pendant vos vacances. Ce revenu supplémentaire viendra augmenter votre budget ou diminuer les dépenses à engager.
Vous préférez échanger votre maison pour bénéficier gratuitement d’un logement et vous sentir comme chez vous ? Intervac, HomeExchange, HomeLink et bien d’autres sites Internet, proposent désormais ce type de service. Certains rendent même l’échange de maison facultatif. Lorsque le propriétaire qui vous accueille ne souhaite pas venir chez vous, vous pouvez alors lui donner des points d’échange qu’il pourra utiliser pour une autre destination.
Un autre moyen de s’offrir de vraies vacances et de profiter d’un logement gratuit est de garder la maison de propriétaires souhaitant partir l’esprit tranquille. En échange de quelques services, comme prendre soin des animaux ou arroser les plantes, vous pourrez profiter du lieu et vaquer à vos occupations comme bon vous semble à condition d’assurer une présence minimum dans la journée et d’être là le soir et la nuit. Seuls les frais de voyage sont à votre charge. Pour trouver votre prochaine destination, rendez-vous sur Nomador, Maisonbleucitron, Homesitting, Partir’Tranquille, Ilidor, Vacances Tranquilles

Bénéficier d’aides financières

De nombreux organismes peuvent être contactés pour bénéficier d’une aide financière couvrant tout ou partie des frais à engager :
• la MDPH (Maison départementale des personnes handicapées),
• la CAF (Caisse d’allocations familiales) ou la MSA (Mutualité sociale agricole),
• certaines mutuelles comme Tutélaire qui accorde à ses adhérents éligibles des aides non remboursables(1),
• votre caisse de retraite ou votre complémentaire santé,
• des associations caritatives (le Secours populaire français…),
• votre conseil régional ou départemental ou encore les services sociaux de votre commune.

Le conseil départemental, la mairie ou le CCAS (centre communal d’action sociale) vous informe sur les aides accordées selon votre situation. Pour savoir à qui vous adresser, rapprochez-vous du point d’information local.
Vous souhaitez plus de précisions sur les aides octroyées ? Consultez nos articles Quels services pour vous aider au quotidien (Partie 1) et L’hébergement temporaire, une solution d'accueil pendant l’absence de l’aidant.

Pensez-y !

La rente mensuelle d’une garantie dépendance peut également vous aider à financer le recours à des services d’aide à domicile. Vous ne savez pas si vous bénéficiez d’une telle garantie ? Vérifiez-le en contactant l’AGIRA (Association pour la gestion des informations sur le risque en assurance).

 

Petit mémo du voyageur averti

Avant d’entamer toute démarche et d’engager des frais

Prenez rendez-vous avec votre médecin. Il vous dira si vous pouvez voyager et vous informera sur les situations à éviter. Vous pourrez aussi faire renouveler ou compléter vos prescriptions si besoin.
Si vous vivez en maison de retraite, recherchez dans votre contrat de séjour les conditions de facturation appliquées pendant vos vacances. Vous trouverez dans le règlement de fonctionnement de l’établissement les modalités à respecter avant votre départ (délai de préavis minimum, etc.).
Vérifiez quels sont les transports proposés aux personnes à mobilité réduite sur le lieu de vacances. Taxi, taxi collectif, navettes pour faire la liaison marché – centre-ville – grande surface ? Vous devez avoir la possibilité de vous déplacer une fois arrivé.

Lorsque vous préparez vos bagages

• Prévoyez toujours plus de médicaments que nécessaire. Pensez à prendre vos ordonnances avec vous et à garder votre traitement à portée de main pour le voyage.
• Pièce d’identité, carte vitale, billets de train ou d’avion, contrat de séjour, coordonnées des personnes à contacter sur place… Rangez ces documents dans un endroit facile d’accès.

Dès que vous savez quand vous partez

Si vous êtes bénéficiaire de l’allocation personnalisée d’autonomie, prévenez les services d’aide et de soins à domicile de votre absence. Informez également le service APA de votre département. Le cas échéant, celui-ci pourra maintenir cette aide sur votre lieu de séjour.
Si vous avez des difficultés pour vous déplacer, pensez à contacter les services adaptés. Accès Plus de la SNCF pour être accompagné gratuitement depuis l’arrivée en gare jusqu’à la destination finale. Les Compagnons du Voyage pour un service plus complet et payant sur les lignes SNCF ou RATP. Flexcité, pour être transporté à la demande par la RATP en s’abonnant auprès du service PAM de votre département.

Il ne vous reste plus qu’à faire votre valise que vous choisirez légère, à roulettes et solide !

 

(1) Dans le cadre de son action sociale après étude du dossier de demande.

Partagez cet article