Quand faire appel à un hébergement temporaire ?

Dans cet article

  • La majorité des Ehpad dispose de places réservées à l'hébergement temporaire.
  • Des aides existent pour participer au financement de ce type de séjour.
  • Ponctuellement, régulièrement, sur une longue ou courte période, l’hébergement temporaire est une solution d'accueil souple qui répond à différentes situations du quotidien (absence du proche aidant, transition après une hospitalisation, etc.).

Prendre soin d'un proche dépendant est souvent épuisant et demande une organisation exigeante. L'hébergement temporaire apporte une réponse à différentes situations du quotidien. Par exemple, lorsque l'aidant а besoin de s'accorder un moment de répit ou si la personne âgée souhaite se reposer après une hospitalisation.

La plupart des Ehpad disposent de places réservées à l’hébergement temporaire. La personne âgée bénéficie des mêmes prestations que les résidents de l’établissement: hébergement, restauration, blanchissage du linge, animations, prise en charge de la dépendance, visite des infirmiers et aides-soignants.

Quand recourir à l'hébergement temporaire ?

L’hébergement temporaire est une solution qui permet une certaine souplesse. Il est possible d'y faire appel ponctuellement pour quelques jours ou régulièrement (раг exemple une semaine tous les 2 mois). On peut у recourir sur une longue période (раг exemple pour 3 mois en continu) ou sur des moments plus courts à échéance régulière (1 mois en janvier, 1 mois en août et 1 mois en novembre раr exemple). L'hébergement temporaire donne la possibilité aux personnes âgées qui vivent à domicile de trouver une solution d'hébergement pour une durée variable dans différentes situations.

Après une hospitalisation

Il peut être compliqué pour une personne âgée de rentrer chez elle après un séjour а l'hôpital.
Même si son état de santé ne demande pas de soins spécifiques, il est parfois nécessaire de mettre en place une nouvelle organisation au domicile (portage de repas, aide а domicile ... ). L’hébergement temporaire constitue une solution pertinente pendant cette période de fragilité, avant que la nouvelle routine soit mise en place.

En cas d'absence des proches aidants

Certains proches apportent une aide quotidienne indispensable à des personnes âgées en perte d'autonomie vivant à domicile. Si ces aidants ont besoin de s'absenter plusieurs jours (hospitalisation programmée, congés), un séjour en hébergement temporaire offre l’opportunité de passer le relais tout en proposant à la personne dépendante de profiter d'un accompagnement adapté dans un environnement sécurisant.

Si le proche aidant a un souci de santé ou besoin de repos

Si le proche qui apporte un soutien quotidien indispensable doit lui aussi faire face а un problème de santé, une aide ponctuelle peut être accordée pour financer l’hébergement temporaire de la personne âgée bénéficiaire de l'APA (allocation personnalisée d'autonomie). Се dispositif а été mis en place раr la loi relative à l'adaptation de la société au vieillissement du 28 décembre 2015 en faveur des proches aidants.

Afin de favoriser les moments de repos, ce texte instaure également un droit au répit pour les proches aidants :

  • de personnes bénéficiaires de l'APA,
  • assurant une présence ou une aide indispensable à la vie а domicile de leur proche,
  • et qui ne peuvent être remplacés pour assurer cette aide par une autre personne de l'entourage.

Le droit au répit peut être activé quand le plafond du plan d'aide АРА de la personne âgée est atteint, pour financer jusqu'à 500 € раг an un hébergement temporaire en établissement ou en accueil familial. les bénéficiaires de l'APA acquittant une participation financière sur leur plan d'aide paieront une participation sur le droit au répit dans les mêmes conditions.

Les proches aidants ont parfois recours à l'hébergement temporaire lorsque lа personne âgée dont ils ont lа charge est atteinte de la maladie d'Alzheimer ou de maladies apparentées. Cette solution d'accueil s’avère en effet utile lorsque l'aidant а besoin d'une période de répit. Elle constitue souvent un premier pas vers l'accueil permanent du malade en établissement spécialisé.
Malgré les efforts déployés раг les pouvoirs publics, le nombre de places en hébergement temporaire pour les personnes touchées par cette pathologie reste insuffisant.

En France
19.3
places en moyenne
en hébergement
temporaire

pour

100
personnes atteintes
de la maladie d'Alzheimer
(stade modéré et sévère)

Afin de prendre en charge l'ensemble des malades estimés (résidant à domicile au stade modéré ou sévère de la maladie d'Alzheimer), il faudrait créer 38 194 places supplémentaires, soit une augmentation de 326 % par rapport à l'offre actuelle(1).

Lorsque la personne âgée a besoin d'être entourée

Une personne âgée vivant à domicile, même si elle est relativement autonome, peut avoir besoin de reprendre des forces durant une période plus ou moins longue :
après le décès de son conjoint, après un grave problème de santé, en hiver si elle vit dans un endroit isolé à la campagne ou à la montage, etc. L'hébergement temporaire apporte une réponse à ces situations. Cette solution d'accueil est aussi pertinente lorsque des travaux d'adaptation du logement sont nécessaires.

Ce moment en hébergement temporaire permet également à la personne âgée qui envisage d'entrer en Ehpad de façon définitive de se projeter de manière concrète dans cette nouvelle vie collective et de voir si ce projet lui convient.

Comment financer un hébergement temporaire ?

Le tarif d'un hébergement temporaire est calculé au prorata de la durée de l'accueil.
Plusieurs aides peuvent aider à financer ce type de séjour :

l'APA
pour les personnes
dont la perte
d'autonomie
a été évaluée en
GIR 1, 2, 3 ou 4 ;

l'ASH
(aide sociale
à l'hébergement) ;

les aides
locales

(aides spécifiques
éventuelles
des communes
et départements).

Le conseil départemental constitue le point d'entrée pour obtenir des renseignements sur ces différentes aides. Contacter les caisses de retraite complémentaires ou les complémentaires santé peut s'avérer également utile car elles peuvent parfois contribuer à financer une partie du coût de l'hébergement temporaire.

(1) source : observatoire 2015 Cap retraite

Partagez cet article